La tragédie des Ouïghours: une minorité musulmane réprimée en Chine

I24News, 08.06.2019

Abduwali Ayup, chercheur EHESS appartenant à la minorité musulmane des Ouïghours, est rescapé d’un camp de rééducation; il était l’invité d’Orient jeudi soir et s’est exprimé sur la répression que sa communauté connaît actuellement en Chine.

“Ils veulent vous forcer à avouer que vous avez déjà prié, que vous avez déjà jeûné, que vous êtes déjà allé à la mosquée. Ils vous demandent de vous repentir pour ça car vous ne devez pas le faire, vous ne devez pas pratiquer votre religion ni votre culture,”a déclaré Ayup sur i24NEWS.

“Ensuite, ils vous demandent d’accepter que le Parti communiste chinois est Dieu, vous devez dire que ce parti donne la vie, puis vous devez dire que la culture Ouïghour est arriérée, ils nous demandent d’obéir à chaque règle et ordre qu’ils nous donnent,” a-t-il poursuivi.

Près d’un million d’Ouïghours seraient détenus, selon l’ONU, dans des camps de rééducation politique. Au nom de la lutte antiterroriste, Pékin opère une véritable purge avec un système de surveillance totalitaire pour contrôler cette minorité musulmane. Plusieurs victimes dénoncent alors un endoctrinement forcé et des conditions de détention difficiles.