De nouvelles règlementations veulent obliger les Ouïghours à regarder la propagande

EDA, 04 Avril 2017

9ziufij09ijUn mois après un défilé militaire en forme de mise en garde, les autorités chinoises au Xinjiang ont adopté une nouvelles série de mesures criminalisant les comportements considérés comme des « manifestations d’extrémisme », dont le fait de porter le voile ou la barbe, et de ne pas regarder les …

… chaînes de télévision officielles diffusant la propagande du Parti communiste chinois.

Cette nouvelle réglementation, qui prendra effet à partir de samedi 1er avril, couvre une large liste de comportements estampillés « extrémistes ». Elle réitère l’interdiction de porter le voile ou la barbe en public, mais inclus aussi de nouveaux comportements considérés comme « anormaux », au nombre de quinze au total. Les pratiques religieuses ou traditionnelles ou le simple manque d’enthousiasme patriotique sont désormais considérés comme des comportements « anormaux ».

 

Lire la suite...

Le gouvernement du Xinjiang interdit aux parents de transmettre leur religion à leurs enfants

Eglises d’Asie, 9 Novembre 2016 

chine-xinjiang-400x288Les autorités du Xinjiang veulent interdire aux familles musulmanes de transmettre leur religion à leurs enfants mineurs. C’est le sens d’une nouvelle loi qui entre en vigueur mardi 1er novembre, dernière restriction en date à la pratique religieuse au Xinjiang. La vaste région autonome du nord-…

… ouest chinois est régulièrement le théâtre d’attaques attribuées à des Ouïghours, minorité musulmane turcophone. Ceux-ci dénoncent en retour l’oppression dont ils sont victimes de la part des autorités et les privilèges dont jouissent les Han, l’ethnie chinoise majoritaire.

« Aucun parent, responsable, ou proche d’un mineur ne doit organiser, pousser ou forcer un mineur à participer à des activités religieuses », stipule le texte, publié le 11 octobre dernier. « (Ils) ne doivent pas diffuser une idéologie extrémiste, ou pousser les mineurs à porter des vêtements ou logos extrémistes. » Comme souvent au Xinjiang, la loi ne distingue pas clairement religion et extrémisme. Le terme vague de « vêtements ou logos extrémistes » laisse en outre toute latitude à la police pour appliquer à sa guise le texte. Certaines villes du Xinjiang interdisent déjà depuis un certain temps les transports publics aux femmes portant le voile et aux hommes portant la barbe.

Lire la suite...

Un ouïgour condamné à la perpétuité en Chine récompensé à Genève

Le Temps, 12 Octobre 2016

tuhtiLe prix Ennals, considéré comme le «Nobel des droits de l’homme», a été attribué mardi à Genève à l’intellectuel chinois d’origine ouïgour Ilham Tohti condamné dans son pays à la prison à perpétuité pour «séparatisme». «Son affaire n’a rien à voir avec les droits de l’Homme», a aussitôt réagi à Pékin un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Ilham Tohti? Cet économiste de 47 ans s’est forgé une réputation au sein de l’Université des nationalités de Pékin en dénonçant les politiques discriminatoires dans sa province natale du Xinjiang, un immense territoire situé au nord-ouest du pays peuplé en majorité de musulmans. Une attitude critique qui, peu à peu, est devenu intolérable pour le parti communiste. D’abord privé d’enseignement, puis de publication, il créera un site internet d’information sur le Xinjiang en 2006.

Lire la suite...