Ouïghours : Londres et Washington s’indignent après une enquête sur des violences sexuelles

Le Figaro, 04.02.2021
L’article ci-dessous a été publié par Le Figaro, photo AFP.

Londres et Washington ont exprimé jeudi 4 février leur indignation après la diffusion d’une enquête de la BBC faisant état d’actes de torture et de violences sexuelles contre des femmes de la minorité musulmane ouïghoures dans des camps chinois.

Lire la suite...

BBC : Les Ouïghours sont systématiquement violés dans les camps chinois

AA, 04.02.2021

L’article ci-dessous a été publié par AA, photo AA.

La BBC a fait savoir que les Ouïghours qui sont détenus dans les «camps de rééducation» chinois sont soumis à des viols systématiques.

Le radiodiffuseur de service public britannique a indiqué dans un rapport spécial, citant des victimes et des témoins oculaires des camps susmentionnés, que les détenus font l’objet «de viols, d’actes de torture, de stérilisations forcées et de lavage de cerveau, de manière systématique ».

Lire la suite...

Le Canada pas encore prêt à trancher

La Presse, 27.01.2021
L’article ci-dessous a été publié par La Presse, photo LP.

Depuis le début de la semaine, à la Chambre des communes, plusieurs élus du Parti conservateur talonnent le gouvernement libéral, l’exhortant à prendre position de manière formelle, alors que les médias continuent de documenter la situation dans l’est de la Chine.

Lire la suite...

Des tags sur le Mémorial de la Shoah à Paris pour sensibiliser sur le sort des Ouïghours

Le Parisien, 01.02.2021 

L’article ci-dessous a été publié par Le Parisien, photo LP.

La date n’a pas été choisie au hasard. Le Mémorial de la Shoah de Paris a été tagué dans la nuit de mardi à mercredi. « Uighurs 2021 = Juif 1941 », et « Uighurs lives matter », avec un croissant et une étoile semblant représenter l’état turc.

Lire la suite...

Huawei a déposé un brevet pour une technologie d’identification des Ouïgours

Huawei a bien déposé un brevet pour une technologie permettant d’identifier les personnes d’origine ouïgoure, affirme la BBC, s’appuyant sur l’enquête d’IPVM, média d’investigation spécialisé en vidéosurveillance. Le géant de la téléphonie chinois, qui avait nié développer un logiciel de reconnaissance faciale muni d’une “alarme ouïgoure” après les révélations du Washington Post en décembre 2020, “envisage de modifier” le brevet, poursuit le média britannique.

Courrier International, 13.01.2021

L’article ci-dessous a été publié par Courrier International, photo Reuters.

Huawei a bien déposé un brevet pour une technologie permettant d’identifier les personnes d’origine ouïgoure, affirme la BBC, s’appuyant sur l’enquête d’IPVM, média d’investigation spécialisé en vidéosurveillance. Le géant de la téléphonie chinois, qui avait nié développer un logiciel de reconnaissance faciale muni d’une “alarme ouïgoure” après les révélations du Washington Post en décembre 2020, “envisage de modifier” le brevet, poursuit le média britannique.

Courrier International, 13.01.2021

L’article ci-dessous a été publié par Courrier International, photo Reuters.

Huawei a bien déposé un brevet pour une technologie permettant d’identifier les personnes d’origine ouïgoure, affirme la BBC, s’appuyant sur l’enquête d’IPVM, média d’investigation spécialisé en vidéosurveillance. Le géant de la téléphonie chinois, qui avait nié développer un logiciel de reconnaissance faciale muni d’une “alarme ouïgoure” après les révélations du Washington Post en décembre 2020, “envisage de modifier” le brevet, poursuit le média britannique.

Lire la suite...

« Plus personne ne pourra ignorer l’enfer que vivent les Ouïghours»

Le Figaro, 15.01.2021

L’article ci-dessous a été publié par Le Figaro, photo Emmanuelle Marchadour / Editions des Equateurs.

Lorsqu’un ancien employeur la convoque au Xinjiang pour revenir signer des papiers, Gulbahar Haitiwaji, une mère de famille d’origine ouïghoure exilée en France depuis une dizaine d’années, ne se méfie pas. Du moins, pas suffisamment. À son arrivée en Chine, elle est arrêtée, puis déportée. Pendant trois ans, elle a vécu l’enfer dans des camps de rééducation. Plus d’un million de personnes seraient détenues au Xinjiang, à l’extrême-ouest du pays, alors que Pékin a engagé depuis 2016 une répression contre la minorité turcophone et musulmane des Ouïghours.

Lire la suite...

Gulbahar Haitiwaji, rescapée : “Ils veulent faire disparaître les Ouïghours, c’est un génocide culturel”

France inter, 11.01.2021

L’article ci-dessous a été publié par France inter, photo France iner.

Rescapée des camps chinois, Gulbahar Haitiwaji a d’abord voulu protéger sa famille, pour laquelle elle est encore “très inquiète”. Convoquée dans la région du Xinjiang, elle y va sans crainte car elle n’avait “rien fait de mal”. “Quand je suis arrivée, mon calvaire a commencé, alors que je n’imaginais pas du tout perdre trois années de liberté.”

Lire la suite...

Accord inattendu sur l’ouverture des marchés entre la Chine et l’Europe

Le Figaro, 30.12.2020

L’article ci-dessous a été publié par Le Figaro, photo Reuters.

Le dernier mou­vement sur l’échiquier géopolitique mondial de cette année 2020 si particulière, et le moins attendu. Les dirigeants de l’Union européenne et le président chinois Xi Jinping ont conclu mercredi un accord de principe sur la protection des investissements. Réunion virtuelle à laquelle se sont joints Emmanuel Macron et Angela Merkel. Cette dernière avait fait de ce pacte, discuté depuis sept ans, une priorité de sa présidence tournante de l’Union qui s’achève ce 31 décembre.

Lire la suite...

La Cour pénale internationale refuse d’enquêter sur la minorité musulmane ouïghoure en Chine

le Parisien, 14. Décembre 2020

L’article ci-dessous a été publié dans le Parisien, Photo: AFP/Greg Baker .

Les procureurs de la Cour pénale internationale (CPI), basée à La Haye, ont refusé d’enquêter sur la situation de la minorité musulmane ouïghoure dans la région chinoise du Xinjiang, la Chine n’étant pas membre de la CPI, selon un rapport publié ce lundi.

Lire la suite...

L’industrie du textile écorchée par le scandale ouïghour

Le Devoir, 11. Décembre 2020

L’article ci-dessous a été publié dans Le Devoir, Photo: Timothy A. Clary Agence France-Presse.

Depuis plusieurs mois, l’industrie du textile est visée par des allégations de « travail forcé » impliquant la main-d’œuvre ouïghoure, en Chine. Pendant que les États-Unis prennent des mesures pour bloquer les importations chinoises visées par ces allégations, le Canada traîne les pieds, déplore Mehmet Tohti, directeur exécutif de l’organisme Uyghur Rights Advocacy Project.

Lire la suite...