La Chine a fait disparaître mon professeur

mediapart, 6 Décembre 2020

L’article ci-dessous a été publié dans mediapart, Photo: mediapart

La dernière fois que j’ai vu mon ancien professeur Abduqadir Jalalidin à son appartement d’Urumqi, c’était fin 2016. Devant des nouilles maison et quelques bouteilles de liqueur chinoise, nous avons parlé et ri de tout, de la littérature ouïghoure à la politique américaine. Plusieurs années auparavant, lorsque j’avais soutenu ma thèse de maîtrise sur la poésie ouïghoure, Jalalidin, lui-même un poète célèbre, s’était assis en face de moi et avait posé des questions difficiles. Maintenant, nous n’étions plus que des amis.

Lire la suite...

Liberté des médias

Page en construction.

Veuillez vous adresser à la version anglaise de notre site.

Lire la suite...