Le cauchemar de la « rééducation » des Musulmans en Chine

lemonde.fr

C’est toute une population musulmane que Pékin veut lobotomiser en « rééduquant » des centaines de milliers d’entre eux dans des camps d’internement.

Lire la suite...

Chine : la réalité du calvaire des Ouïghours surgit dans les récits des exilés

France Culture

Les médias australiens et américains livrent les témoignages de membres de la minorité musulmane chinoise en exil, sur les internements de force et les tortures qu’ils subissent chez eux. La presse britannique doute des méthodes de Theresa May pour “vendre” son Brexil à travers le Royaume-Uni.

Lire la suite...

Xinjiang : identités en sursis

Novastan

Aux confins nord-ouest de la Chine se révèle l’immense province du Xinjiang (littéralement: « nouvelle frontière »), plus rarement appelé Turkestan oriental. Jusqu’à peu, cette région était majoritairement peuplée d’Ouïghours, un peuple turcophone et musulman sunnite, mais également de Kazakhs, Hui, Kirghiz, Mongols, Tadjiks et autres minorités venues d’Asie centrale.

Lire la suite...

Interpol : le scandale des notices rouges

Lyon Capitale

Des régimes autoritaires comme la Russie, la Chine ou la Turquie se sont fait une spécialité de dévoyer les objectifs d’Interpol afin de faire poursuivre aux quatre coins de la planète des journalistes ou des dissidents politiques. L’organisme, qui fait preuve d’une grande opacité et est désormais présidé par le patron de la police secrète chinoise, Meng Hongwei, vient néanmoins d’améliorer sérieusement sa procédure de recours. Sans régler à la source le scandale des “notices rouges”.

Lire la suite...

Big brother chez les Ouïghours

Slate

Les grandes sœurs et grands frères arrivaient souvent en tenue de randonnée. Ils apparaissaient dans les villages en groupes, avec leurs sacs boursouflés sur le dos, leurs bagages remplis de bouilloires électriques, de cuiseurs à riz et autres cadeaux utiles à leurs hôtes. Ils se trouvaient loin de chez eux, mal à l’aise, rétifs à l’idée de dormir à la dure loin du confort urbain.

Lire la suite...

Camps de ré-éducation au Xinjiang : « On peut rester dans ces camps très longtemps, certains à perpétuité »

Novastan

Fin septembre a été créé à Paris le comité préparatif de la future Assemblée nationale des Ouïghours. Cet organisme n’est pas destiné à remplacer le Congrès mondial des Ouïghours, dont la présidente honoraire, Rebiya Kadeer, a assisté à la création du comité.

Lire la suite...

La Chine assure que ses Ouïghours sont traités de façon « humaine » dans les camps

LeMuslimPost, 01.11.2018

Les accusation à l’encontre de la Chine qui a créé des camps de « rééducation » destinés à accueillir des Ouïghours servent « à créer le désordre et à provoquer un discours antichinois », selon la presse d’Etat chinoise. Sous la pression internationale, le pays a finalement reconnu l’existence de camps. Un aveu qui n’a rien d’un mea culpa : la Chine justifie en effet ses actions sous couvert de lutte contre le terrorisme ou encore contre le séparatisme.

Lire la suite...

Le Parti communiste du Xinjiang veut combattre le halal

LeMuslimPost, 01.11.2018

 

Ürümqi, la capitale régionale du Xinjiang, veut étouffer l’expression religieuse. Depuis plusieurs années, les mesures se succèdent pour invisibiliser les musulmans ouïghours : interdiction du voile, des barbes longues ou des prénoms musulmans. Lors du ramadan, tout est également fait pour empêcher les fidèles de ne pas pratiquer le jeûne. Les dirigeants du Parti communiste chinois d’Urumqi ont cette fois décidé de s’attaquer au halal.

Lire la suite...

Chine : l’élite ouïghoure décapitée au Xinjiang

Asialyst, 01.11.2018

Tashpolat Tiyip à Paris, durant la cérémonie de remise de son titre de docteur honoris causa à la Sorbonne en novembre 2008. (Crédit : DR)

Un million de Ouïghours internés en Chine. Peut-être plus. Depuis la publication d’un rapport de l’ONU, le scandale international a pris une telle ampleur que la Chine a admis l’existence d’un système global de camps de rééducation dans sa province du Xinjiang. Plus définitif encore : Pékin vient de « légaliser » ce système, les officiels parlant même désormais de « centres de formation professionnelle ». Aspect encore trop peu connu de cette répression : l’élite ouïghoure est touchée de plein fouet. Dernier exemple en date : Tashpolat Tiyip, docteur honoris causa de l’École Pratique des Hautes Etudes (EPHE), vient d’être condamné à mort.

Lire la suite...

Human Rights Watch accuse la Chine de violation à grande échelle des droits de la minorité ouïghoure

Novastan, 16.10.2018

Après des condamnations de plus en plus fréquentes de la situation des droits de l’Homme au Xinjiang, l’organisation Human Rights Watch a publié un rapport dénonçant les autorités chinoises et leur responsabilité dans la répression en cours.

Lire la suite...