En Chine, les foyers musulmans forcés d’héberger des officiels du gouvernement

Slate, 06.06.2018

Le gouvernement chinois a envoyé plus d’un million d’officiels du parti communiste dans des foyers musulmans ouïghours du Xinjiang. Sur le papier, l’initiative pourrait sembler sympathique; le programme s’appelle«Devenir une famille» et sur les photos diffusées par le gouvernement, on voit des officiels souriants avec leurs hôtes. Mais les familles n’ont pas le choix. Les représentants du parti communiste s’invitent chez elles et vivent parfois dans les foyers une semaine par mois.

Lire la suite...

La Chine incarcère les Ouïgours en masse

Letemps, 29.05.2018

Au Xinjiang, des centaines de milliers de musulmans ont été enfermés dans des camps de rééducation. Ils y sont endoctrinés, sans savoir quand ils pourront en sortir. Les récalcitrants sont torturés.

Lire la suite...

Les Ouïghours: victimes des camps de concentration du 21ème siècle

Mediapart, 29.05.2018

Plus d’un million d’Ouïghours seraient dans les «centres de rééducation» chinois.

Mehmet Tohti

(Cet article a été publié originellement en anglais par Foreign Policy le 18 mai 2018. Voir la version originale ici : https://thediplomat.com/2018/05/uyghurs-victims-of-21st-century-concentration-camps/)

Lire la suite...

Chine : la pression toujours plus forte sur la communauté des Ouïghours

Europe1, 26.05.2018

Certains membres de cette communauté musulmane de Chine occidentale sont arrêtés de façon arbitraire et envoyés en “camp de rééducation”. Certains anciens détenus ont commencé à témoigner.

Direction la Chine d’abord, où la pression est de plus en plus forte sur la communauté musulmane Ouïghour. On vous a déjà raconté comment le régime les fiche, mais on les envoie aussi en camp de rééducation. Et certains ex-détenus commencent à témoigner…

Lire la suite...

D’ex-détenus témoignent des conditions atroces de “camp de rééducation” en Chine

rtbf, 21.05.2018

Kayrat Samarkand, d’origine Kazakh, a déclaré au Washington Post qu’il a été arrêté en novembre seulement parce qu’il était musulman et qu’il a visité le pays voisin Kazakhstan.

Sur cette seule base, la police l’a interrogé avec violence pendant trois jours. Il a ensuite été envoyé dans un “camp de rééducation” dans la province du Xinjiang, dans l’ouest de la Chine, pendant trois mois.

Lire la suite...

Les musulmans contraints de boire de l’alcool et de manger du porc aux camps en Chine

Mediapart, 21.05.2018

On leur a dit que les peuples autochtones d’Asie centrale du Xinjiang qui élevaient des moutons étaient arriérés et attelés à l’esclavage avant d’être «libérés» par le Parti communiste dans les années 1950. Avant les repas de soupe aux légumes et de petits pains, les détenus recevaient l’ordre de chanter: “Merci le Parti! Merci la patrie! Merci le président Xi! “

Lire la suite...

Ce qui se passe réellement dans les camps de «rééducation» en Chine

Mediapart, 21.05.2018

Des dizaines de milliers de familles ont été déchirées; une culture entière est criminalisée. Des appels d’offres publiés font référence à des complexes pouvant atteindre 880 000 pieds carrés. Les autorités publient également des annonces pour recruter du personnel de camp ayant une expertise en psychologie criminelle ou une formation dans l’armée ou la police.

Lire la suite...

Un nouveau goulag en Chine

Mediapart, 08.05.2018

Combien d’Ouïghours ont été jetés dans ce goulag, un archipel de camps de «rééducation»? C’est difficile à savoir à coup sûr. Le gouvernement ne reconnaît même pas l’existence des camps. Les estimations varient d’un demi-million à un million de personnes. Presque tous les ménages de la région ont été touchés. Dans le comté de Moyu, 40% des adultes ont disparu.

Jay Nordlinge

Lire la suite...

La vie quotidienne des Ouïghours, cibles constantes de la répression chinoise

Novastan, 08.05.2018

Dans un article publié sur le site Living Otherwise, Darren Byler, doctorant à la Faculté d’anthropologie de l’Université de Washington, et la photojournaliste Eleanor Moseman rapportent les conditions de vie actuelles des jeunes ouïghours, après la déclaration par les autorités chinoises d’une « lutte contre le terrorisme » dans leur région. Par ces termes, Pékin désigne l’ensemble des mesures de sécurité extraordinaires, adoptées en 2014 en réponse à une série d’actes terroristes perpétrés dans la région autonome du Xinjiang, dans le nord-ouest du pays.

Lire la suite...

“La Chine met en place un véritable système orwellien au Xinjiang”

La Libre, 27.04.2018

By Sabine Verhest – Vanessa Frangville est titulaire de la Chaire d’études chinoises à l’Université libre de Bruxelles et directrice du centre de recherche EASt. Nous l’avons interrogée sur la stratégie chinoise dans la région turcophone du Xinjiang, à la veille d’une manifestation, vendredi matin à Bruxelles, en faveur des droits de la minorité musulmane ouïghoure.

Lire la suite...