Fichage ADN des Ouïghours : l’Américain Thermo Fisher limite ses liaisons dangereuses avec Pékin

France 24, 22 February 2019

Par Sebastian Seibt – La société américaine Thermo Fisher a annoncé, jeudi, qu’elle arrêtait de livrer à la province chinoise du Xinjiang du matériel dans un vaste programme de fichage génétique des Ouïghours, la principale minorité musulmane chinoise.

Lire la suite...

Qui protège les minorités du Xinjiang?

La Liberte, 17 January 2019

Par Paul Grossreider – Human Rights Watch et Le Monde ont publié des récits glaçants sur le traitement des populations ouïgoures (11 millions) et kazakhes (1,5 million) du Xinjiang, région au nord-ouest de la Chine. Ces rapports peignent un tableau alarmant du programme de détention des minorités turcophones et musulmanes de cette région. Le Comité des Nations Unies pour les minorités a rassemblé ces données et estime à plus d’un million les personnes internées dans au moins 220 lieux d’internement. Ces chiffres se basent sur des témoignages directs d’anciens détenus obtenus en dehors de Chine.

Lire la suite...

Répression des Ouïgours en Chine: “Rendez-moi ma mère!”

L’Express, 6 February 2019

Par Emile Ton – Comme un million de Ouïgours, Gulbahar Haitiwaji est internée dans un camp depuis deux ans. Sa fille se bat pour la libérer.

Lire la suite...

The Trail from Xinjiang : récit amer de la vie des « voleurs ouïghours »

Le Journal International, 5 Octobre 2017

Par Bie Hu – Les Ouïghours sont une des minorités reconnues par la Chine. En grande majorité musulmane et turcophone, la population est originaire de Xinjiang. Après son intégration à la Chine en 1759, cette région a connu dans la première moitié du XXème siècle de brèves périodes d’indépendance. D’innombrables affrontements entre les séparatiste Ouïghours et le régime chinois se sont ensuivis. Au niveau social, les tensions sont également palpables. L’ethnie Han, majoritaire en Chine, a de nombreux préjugés à l’égard de cette minorité.

Lire la suite...

La vie de fugitif des derniers Ouïghours du Caire

rfi, 21.09.2017

Les 3 et 4 juillet, des dizaines d’Ouïghours (musulmans de Chine), pour la plupart étudiants à l’université d’al-Azhar, ont été arrêtés au Caire par les forces de police égyptiennes. S’il est impossible d’obtenir un chiffre exact, ils seraient entre 96 et 110 détenus actuellement en Egypte.

Le Caire ne communique pas sur cette vague d’arrestations qui s’est produite dans les cafés, dans la rue, au domicile des étudiants, ou à l’aéroport de la capitale alors que certains tentaient de fuir le pays. Aucune charge ne pèse officiellement sur eux, pourtant les détentions se prolongent depuis un mois. Quelques jours avant ces événements, Le Caire et Pékin ont signé un accord de coopération sécuritaire. Les ONG de défense des droits de l’Homme y voient donc l’ombre de la Chine, qui sous couvert de lutte contre le terrorisme, cherche à étendre la répression contre la minorité musulmane jusqu’en dehors de ses frontières.

Lire la suite...

autonomie fantôme

Page en construction.

Veuillez vous adresser à la version anglaise de notre site.

Lire la suite...

Politique migratoire

Page en construction.

Veuillez vous adresser à la version anglaise de notre site.

Lire la suite...

Arrestations

Page en construction.

Veuillez vous adresser à la version anglaise de notre site.

Lire la suite...

Torture

Page en construction.

Veuillez vous adresser à la version anglaise de notre site.

Lire la suite...

Exécution et extra meurtres judiciaire

Page en construction.

Veuillez vous adresser à la version anglaise de notre site.

Lire la suite...