Chine: 10 000 morts à Tiananmen en 1989, d’après un télégramme déclassifié

rfi, 24.12.2017

Le 4 juin 1989, les autorités chinoises réprimaient dans le sang un mouvement de révolte d’étudiants, d’intellectuels et d’ouvriers chinois. Ceux-ci étaient venus, sur la place Tiananmen, pour réclamer de Pékin des réformes politiques et démocratiques. Selon les estimations de l’époque, le bilan du massacre faisait état de plusieurs centaines à un millier de morts. Mais d’après une archive britannique, qui vient d’être déclassifiée, ce chiffre serait largement sous-estimé : la répression de la manifestation aurait fait dix mille morts.

Avec notre correspondante à Shangaï, Angélique Forget

Resté classé « secret défense » pendant plus de 28 ans, un document consacré aux évènements de la place Tiananmen a été rendu public par les Archives nationales britanniques.

Il s’agit d’un télégramme secret, envoyé le 5 juin 1989 au matin, au lendemain du massacre de Tiananmen. Signé par l’ambassadeur de Grande-Bretagne à Pékin, Alan Donald, il raconte la violence qui s’est déchainée dans la nuit.

« Les blindés ont ouvert le feu sur la foule avant de lui rouler dessus » écrit-il. « Ils ont roulé sur les corps à de nombreuses reprises, avant que les restes soient ramassés au bulldozer. ». Le diplomate conclut son rapport avec ces quelques mots : « estimation minimale des morts civils : 10 000 ».