Chine: Xi Jinping remplace Jésus dans le comté de Yugan

rfi, 16.11.2017

En Chine, le salut ne vient pas de Jésus mais du Parti communiste. A Yugan, un comté pauvre de la province de Jiangxi, où 10 % des près d’un million d’habitants se disent chrétiens, les habitants risquent d’être rayés de la liste des bénéficiaires des aides d’Etat s’ils n’acceptent pas de détruire tout symbole religieux dans leur demeure. Un nouvel exemple qui démontre que la Chine ne fait que peu de cas de la liberté religieuse et que le culte de la personnalité autour de Xi Jinping bat son plein.

Avec notre correspondante en Chine, Heike Schmidt

Comment une famille pauvre peut-elle augmenter ses chances d’obtenir des allocations d’Etat en Chine ? Rien de plus simple : décrochez vos crucifix et vos portraits de Jésus, rangez vos chapelets et décorez votre salon avec un portrait de Xi Jinping. C’est en tout cas ce que les autorités du comté de Yugan, dans le sud-est du pays, conseillent aux habitants, au nom de la campagne « transformons les croyants religieux en croyants du parti ! »

« Beaucoup de gens sont ignorants, ils pensent que Dieu peut les sauver », dit un responsable local cité par le journal South China Morning Post, « mais après le passage de nos cadres ils réalisent leur erreur et se disent que pour recevoir de l’aide il vaut mieux se fier au Parti qu’à Jésus ».

Plus de 1000 portraits du numéro 1 chinois auraient ainsi trouvé leur place dans les maisons des villageois. Un changement de décor pas toujours volontaire, confirme un habitant de Yugan : « si on le refuse, on n’obtient plus les aides du fond de lutte contre la pauvreté ».