Le fils de l’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin placé en résidence surveillée

Epoch Times, 13 Juin 2016

Selon une source proche de la succursale de Shanghai de la Commission centrale de l’inspection de la discipline du Parti communiste chinois (PCC), Jiang Mianheng, le fils aîné de l’ancien dirigeant du PCC Jiang Zemin, a été placé en résidence surveillée.

Lire la suite...

Le Japon dénonce une intrusion maritime chinoise

LE Figaro, 10 Juin 2016

Le Japon a convoqué dans la nuit d’hier l’ambassadeur de Chine à Tokyo pour protester contre la présence d’un navire de l’armée chinoise près d’un archipel revendiqué par les deux pays en mer de Chine orientale, a annoncé le ministère japonais des Affaires étrangères.

Lire la suite...

Mer de Chine: Pékin et Washington s’accusent de «provocations»

Libèration, 6 Juin 2016

Pékin et Washington se sont mutuellement accusés dimanche de «provocations» dans les contentieux territoriaux en mer de Chine méridionale, où le gouvernement chinois mène d’importantes opérations de remblaiement, au grand dam des pays voisins. La rhétorique entre les différentes parties à ce litige maritime ne cesse de s’enflammer à mesure qu’approche la décision de la Cour permanente d’arbitrage de la Haye saisie par Manille.

Lire la suite...

En Chine, le nouvel art de la censure

Le Monde, 3 Juin 2016

C’est une période difficile pour les « technobéats », ceux qui promettaient la fin des dictatures grâce à l’avènement des nouvelles technologies. Twitter et Facebook, deux rejetons de la Silicon Valley, allaient permettre, expliquaient-ils, de faire tomber les dernières chaînes des totalitarismes. Les régimes communistes qui avaient survécu à la chute du mur de Berlin, à commencer par la Chine, ne pourraient que succomber à la circulation sans frein de la parole et à la capacité de mobilisation offerte par les réseaux sociaux.

Lire la suite...

En Chine, la fascinante opération « Yellow Bird »

Le Monde, 2 Juin 2016

Ce fut l’un des réseaux les plus audacieux d’exfiltration de dissidents. Son nom de code, « Oiseau jaune » (« Yellow bird »), était, selon certains, tiré d’une expression chinoise : « La mante religieuse poursuit la cigale, l’oiseau jaune est derrière. » Elle est encore utilisée en Chine pour signifier que l’on poursuit un but malgré les dangers encourus.

Lire la suite...

La Chine, l’autre terre d’Internet

Les Echos, 1 Juin 2016

L’édification d’une grande muraille chinoise numérique avait comme objectif assumé de faire naître des géants, elle y est parvenue. Les Baidu, Alibaba et Tencent tiennent la dragée haute aux Gafa américains.

Lire la suite...

Offensive sur l’Europe : comment la Chine déploie de plus en plus sa rivalité avec les Etats-Unis sur le vieux continent

Atlantico, 30 Mai 2016

A l’occasion de la parution de son dernier livre, “China’s Offensive in Europe”, Philippe Le Corre revient sur l’intérêt de Pékin pour le continent européen, ses investissements économiques et le déficit d’image dont elle continue à souffrir.

Lire la suite...

Veuillez signer la pétition « A la recherche de la vérité concernant les deux Tank Men »

Initiatives for China, 27 Mai 2016

1989-Tank-manLa photo mondialement connue de l’homme arrêtant courageusement les tanks sur la place Tian’anmen est l’une des photos les plus importantes du XXème siècle. Elle représente la façon dont des citoyens ordinaires peuvent braver la violence de l’Etat. Depuis plus de deux décennies, le monde entier a posé la question : « Mais où est passé l’homme devant le char ? » Jusqu’à ce jour l’identité de celui que l’on a pris l’habitude d’appeler « Wang Weilin », et le destin qu’il aura connu après son geste de bravoure, restent inconnus.

Mais nous ne pouvons pas non plus oublier qu’il y a également eu un soldat qui a bravé les ordres donnés par le Parti communiste chinois de procéder à un massacre et qui a choisi de ne pas tirer sur son compatriote ni l’écraser sous ses chenilles. L’explication la plus logique à son attitude est qu’il a obéi à sa conscience avant d’obéir aux ordres. Ce soldat est également un héros, comme l’avait souligné Time magazine ; « Il y a deux héros sur la photo de l’homme devant le tank : ce personnage inconnu qui a risqué sa vie en se tenant debout devant l’énorme masse du char, et le chauffeur qui a relevé un défi moral en refusant de faucher son compatriote. »

Lire la suite...

Pollution en Chine: “Airpocalypse”

Paris March, 23 Mai 2016

Le développement anarchique des industries et du nombre de véhicules, les fumées toxiques, la pollution des eaux engendrent une cascade de maladies respiratoires et de décès. Notre envoyée spéciale a courageusement chaussé son masque et ses lunettes. De Pékin à la Chine intérieure, elle nous livre un échantillon asphyxiant.

Lire la suite...

Sur internet, la Chine pratique la «censure à l’envers»

Slate, 22 Mai 2016

Des propagandistes chinois écrivent 488 millions de faux posts sur internet chaque année. Objectif: tuer les débats à coups de banalités plutôt que les enflammer. L’armée de «commentateurs internet» payés par le gouvernement chinois pour diffuser des posts de propagande est connue en Chine sous le nom de «parti des 50 centimes», car la rumeur veut qu’ils soient payés 50 centimes de yuan par post (soit environ 0,07 euro).

Lire la suite...