En Chine, opéra, jonques et « Meshrep » candidats à la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco

Radio France Internationale, 16 Novembre 2010

C’est un véritable inventaire à la Prévert qui est présenté ce lundi 15 novembre 2010 au comité de l’Unesco réuni jusqu’à vendredi à Nairobi au Kenya. Au total, 51 dossiers ont été envoyés par les Etats membres de cette convention signée par 132 pays en 2003. La lutte à l’huile considérée comme un sport national en Turquie, la fauconnerie arabe, le flamenco espagnol et la gastronomie française pourraient ainsi rejoindre cette semaine la liste du patrimoine immatériel et bénéficier d’une nouvelle mise en lumière. Certaines délégations n’hésitent pas d’ailleurs à arriver avec plusieurs candidatures sous le bras, comme les Chinois qui présentent cette année pas moins de 5 dossiers

Si vous ne connaissez pas encore le terme de « moxibustion », c’est le moment de jeter un œil à votre dictionnaire ou de continuer à lire cet article. La « moxibustion » fait partie des candidatures chinoises à l’Unesco cette année au titre des éléments « représentatifs » d’une culture. Aussi connus des Asiatiques que l’acupuncture, ces petits cônes d’armoise que l’on pose sur le corps et que l’on enflamme, sont un classique de la médecine traditionnelle en Chine et peuvent donc légitimement concourir au même titre que l’Opéra de Pékin lui aussi candidat cette année.

Lire la suite...

Après le Nobel, des dissidents chinois défient le pouvoir

Paris Normandie, 15 Novembre 2010
par Chris Buckley et Ben Blanchard

PEKIN (Reuters) – Deux cents dissidents et militants chinois des droits de l’homme estiment que la remise du prix Nobel de la paix au dissident Liu Xiaobo est un “choix splendide” qui devrait inciter la Chine à se lancer dans des réformes démocratiques.

Dans une pétition qui circule sur internet, ils appellent les autorités à “libérer sans délai tous ceux qui sont illégalement détenus”.

“Liu Xiaobo est un choix splendide pour le prix Nobel de la paix”, écrivent-ils. “Il a persévéré dans la quête des objectifs de démocratie et de gouvernement constitutionnel et a écarté toute colère, même à l’encontre de ceux qui le persécutent.”

En décernant le 8 octobre le prix à ce dissident condamné à onze ans de prison pour subversion contre l’Etat, le comité Nobel a salué son “long combat non violent en faveur des droits fondamentaux de l’homme en Chine”.

Lire la suite...

Humeur: Le « miracle » chinois…

Le Petit Niçois, 12.11.2010

Avec la Chine, tout devient miraculeux de nos jours. C’est à croire qu’il ne faut plus aller à Lourdes mais bien à Pékin pour faire le buzz… Et ce n’est pas la dernière visite du premier ministre chinois, Hu Jintao, en France qui va contredire toutes les bonnes consciences de droite et de gauche qui n’ont pas cru possible, la moindre allusion aux droits de l’Homme.

Jadis, la France était la patrie de ces droits de l’Homme, aujourd’hui, cela fait rire tout le monde. Les Américains, les Allemands, sont bien plus présents sur le marché chinois que les entreprises françaises. Eux ont salué le prix Nobel de la Paix octroyé à Liu Xiaobo, eux ont critiqué le non respect des droits en Chine, eux ont reçu le Dalaï Lama avec les honneurs…

Sun Tzu dans son livre emblématique, « L’Art de la guerre », l’affirme sans ambages, on ne respecte que le fort… Est-ce à croire que la France n’est plus un grand pays ? Cela est malheureusement une évidence. A l’orée du sommet du G20 à Séoul, les 11 et 12 novembre prochains, la France a besoin de « l’ami » chinois pour imposer une réforme monétaire aux Etats-Unis. Cela passera par la fin du monopole du dollars comme monnaie internationale de référence. Car le véritable enjeu est bien là.

Lire la suite...

Nice : rassemblement pour les droits de l’Homme en Chine

Le Petit Niçois, 12.11.2010

Une cinquantaine de personnes ont manifesté pour les droits de l’Homme en Chine le vendredi 5 novembre à Nice, où le président Hu Jintao était attendu dans l’après-midi. Selon l’Express.fr, deux personnes au moins ont été interpellées.

Une commerçante du vieux Nice, qui avait déployé sur sa devanture un drapeau tibétain a été brièvement interpellée par la police et a dû retirer son drapeau, a raconté à l’AFP la propriétaire de cette boutique de vêtements, qui a souhaité rester anonyme. Mais plus tôt dans la journée, une petite manifestation s’était tenue loin du centre, rassemblant des militants d’Amnesty International, quelques partisans du « Tibet libre » et des membres de l’association bouddhiste Falun Gong, interdite en Chine.

Lire la suite...

Nobel: des dissidents chinois sont ciblés

Journal Metro, 11.11.2010

PÉKIN, Chine – L’écrivain dissident Yu Jie et sa femme sont prisonniers de leur appartement. Des agents de sécurité en poste à l’extérieur leur interdisent de sortir, et le couple doit se faire livrer des aliments depuis un mois pour survivre. Il dévore aussi des livres pour combattre l’ennui.

La famille Yu et des dizaines d’autres militants font l’objet de la plus importante campagne de surveillance, d’assignation à domicile et de harcèlement lancée par la police chinoise contre les dissidents du pays depuis plusieurs années. La répression a été ordonnée par un gouvernement chinois furieux d’avoir vu le prix Nobel de la paix être décerné au dissident Liu Xiaobo.

«Nous ne pouvons même pas mettre le pied hors de l’appartement, a dit M. Yu par courriel. Aujourd’hui nous avons commandé des aliments au marché de légumes, et les gardes sont venus jusqu’à notre porte pour tout vérifier. Et personne ne peut venir nous visiter. Un voisin qui voulait partager un peu de gâteau d’anniversaire en a été empêché.»

Lire la suite...

La France ira à la remise du Nobel de la paix à Xiaobo

TF1, 09.11.2010

En dépit des mises en garde de Pékin qui a menacé vendredi de “conséquences” les pays qui apporteraient leur soutien à Liu Xiaobo, le Quai d’Orsay a annoncé mardi que la France assisterait le 10 décembre à la remise du prix Nobel de la paix, attribué au dissident chinois.

Lors de cette remise de prix, chaque année, la France est toujours représentée par son ambassade en Norvège. Cette tradition sera poursuivie cette année.” La France sera représentée le 10 décembre à la remise du prix Nobel de la paix, attribué au dissident chinois Liu Xiaobo, a annoncé mardi le ministère des Affaires étrangères, en dépit des mises en garde de Pékin. “Nous avons des contacts avec nos collègues européens et nous comprenons de ces contacts que c’est le choix qu’ils entendent privilégier”, a-t-il ajouté. Le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner avait indiqué lundi qu’une concertation entre pays de l’UE avait été engagée sur cette question.

Lire la suite...

Comment Kouchner esquive les questions sensible

L’Express, 08.11.2010

Bernard Kouchner a été pressé de commenter la visite du président chinois en France, ce lundi matin sur RTL.

Bernard Kouchner semblait agacé, ce lundi matin sur RTL. Jean-Michel Aphatie tenait à l’interviewer sur le prochain remaniement gouvernemental et sur la visite officielle du président chinois en France, en fin de semaine dernière. Et le ministre des Affaires étrangères s’est escrimé à ne pas répondre au journaliste, le qualifiant à deux reprises de “lourdingue”.

Car Bernard Kouchner était venu parler de son déplacement au Liban, des chrétiens irakiens bientôt accueillis en France, des élections en Guinée et en Birmanie… A moins qu’il n’ait dressé ce menu de l’actualité internationale récente que pour faire diversion. “Vous ne répondez pas aux questions que je vous pose et vous choisissez les questions auxquelles vous voulez répondre”, a résumé le journaliste qui, malgré son insistance, n’aura obtenu que des bribes de réponse.   

Lire la suite...

Bienvenue au président chinois

Le Monde, 05.11.2010

Rassurez-vous. Aucune secrétaire d’Etat aux droits de l’homme n’est prévue pour vous accueillir. “Madame qui gène” a depuis longtemps été mutée aux sports. Une forme d’hommage rétrospectif aux Jeux olympiques de Pékin. D’ailleurs, toutes nos excuses pour les petits incidents de la dernière fois. Cette flamme qui a failli vaciller à cause de manifestants… Si seulement nous avions pu mobiliser des salariés d’Areva pour faire foule ce jour-là !

Notre VRP, Jean-Pierre Raffarin, vous l’a expliqué : cela ne se reproduira pas. Il a dû en effectuer, des visites, pour faire oublier ce “crime de lèse-majesté” ! Qui ne l’a pas vu s’excuser platement lors d’un entretien accordé à une chaîne chinoise ne peut soupçonner à quel point la France ressemble à un écran plat… vu de Chine. Il faut dire que, avec toutes les “terres rares” que vous détenez pour fabriquer les composants nécessaires à nos jouets électroniques, mieux vaut y mettre les formes.

Lire la suite...

Sarkozy reçoit “l’homme le plus puissant du monde” : les contrats d’abord !

Agoravox.TV, 05.11.2010

Hu Jintao, “l’homme le plus puissant du monde” selon le magazine Forbes, est arrivé à Paris jeudi. La signature de gros contrats entre la France et la Chine est d’ores et déjà annoncée. Nicolas Sarkozy compte rester discret sur la question des droits de l’Homme, pour ne pas contrarier son prestigieux hôte.

Le président de la République a réédité son souhait d’”associer étroitement la Chine aux travaux de la présidence française du G20″, lors de son toast au dîner d’Etat à l’Elysée qui concluait la première journée de la visite d’Etat du Président Hu Jintao en France.

Hu Jintao “exerce un contrôle quasi-dictatorial sur 1,3 milliard de personnes, un cinquième de la population mondiale”, explique le magazine Forbes. “La Chine vient de ravir au Japon la place de deuxième économie du monde et Pékin refuse de se soumettre aux pressions américaines pour modifier son taux de change”, poursuit le magazine qui rappelle que, selon certaines estimations, la Chine aura dépassé l’économie américaine dans 25 ans. “Contrairement à ses homologues occidentaux, Hu peut détourner des rivières, construire des villes, mettre en prison des dissidents et censurer Internet sans ingérence des bureaucrates agaçants ou des tribunaux”, note enfin Forbes.

Lire la suite...

Visite Hu Jintao: manifestation à Paris pour les droits de l’Homme en Chine

AFP, 05.11.2010

PARIS — Plus de deux cents personnes ont manifesté jeudi à Paris, au premier jour d’une visite d’Etat du président chinois Hu Jintao en France, pour la défense des droits de l’Homme en Chine et réclamer la libération du prix Nobel de la Paix 2010, le dissident Liu Xiaobo, a constaté un journaliste de l’AFP.

La manifestation s’est déroulée à deux pas de la tour Eiffel, peu de temps après l’arrivée du chef de l’Etat chinois, accueilli en grande pompe dès son atterrissage à l’aéroport d’Orly par le président Nicolas Sarkozy.

La plupart des manifestants agitaient des drapeaux clandestins du Tibet et du Xinjiang, deux provinces chinoises où Pékin contrôle étroitement les populations tibétaine et ouïghoure.

Lire la suite...