La Chine fait pression pour empêcher un meeting Ouïghour au Japon

Aujourd’hui la Chine, 11 Avril 2012

La Chine a exhorté le Japon de ne pas accueillir le Congrès mondial des Ouïghours le mois prochain rapporte Reuters.

Cette organisation internationale d’Ouïghours en exil qui représente l’intérêt collectif de cette minorité ethnique à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la région autonome du Xinjiang majoritairement Ouïghoure se déroulera à Tokyo du 14 au 17 mai prochain.

Lire la suite...

WUC Newsletter No. 20 (March 2012)

WUC 21 Mars 2012

Nouvelle édition de “WUC Newsletter” est désormais disponible.
http://uyghurcongress.org/en/newsletter/20/
http://www.uyghurcongress.org/en/?cat=284

Lire la suite...

WUC Newsletter No. 19 (February 2012)

WUC 21 Février 2012

Nouvelle édition de “WUC Newsletter” est désormais disponible.
http://uyghurcongress.org/en/newsletter/19/
http://www.uyghurcongress.org/en/?cat=284

Lire la suite...

Conférence internationale – 50 ans après l’essai 596: Le programme nucléaire de la Chine au Turkestan Oriental et son impact aujourd´hui

WUC, 8 Février 2012

László Tőkés MPE, en collaboration avec Kristiina Ojuland MPE et Vytautas Landsbergis MPE, organisera une conférence, « 50 ans après l’essai 596: Le programme nucléaire de la Chine au Turkestan Oriental et son impact aujourd´hui », dans le siège du Parlement Européen à Bruxelles, le 29 Février 2012 en partenariat avec l’Unrepresented Nations and Peoples Organization (UNPO), le World Uyghur Congress (WUC) et le Belgian Uyghur Association.

“Par le biais de cette conférence, mes collègues et moi souhaitons attirer l’attention sur le négligé sujet des essais nucléaires au Turkestan Oriental, Chine, et lancer un appel pour un significatif signe de reconnaissance aux victimes civiles des essais”, a affirmé László Tőkés MPE.

La plusieurs fois nominée pour le Prix Nobel de la paix et Présidente du WUC, Rebiya Kadeer, a remarqué que “les Ouïghours ont longtemps souffert à cause des effets sur la sante et l´environnement des essais nucléaires à Lop Nor…le moment est arrivé d´aborder le dévastateur impact de l´exposition à la radioactivité qui a touché probablement des millions de personnes”.

Lire la suite...

WUC Newsletter No. 18 (January 2012)

WUC 25 Janvier 2012

Nouvelle édition de “WUC Newsletter” est désormais disponible.
http://uyghurcongress.org/en/newsletter/18/
http://www.uyghurcongress.org/en/?cat=284

Lire la suite...

Trois capitales européennes se mobilisent pour les peuples opprimés

Radio Vatican, 23 Octobre 2011

Quatrième marche internationale à Rome pour la liberté des minorités et des peuples opprimés. Une première cette année, elle aura lieu en même temps à Paris et à Berlin. L’initiative est promue par une association apolitique, « Società Libera ». Elle décerne chaque année un prix international à la Liberté et a décidé de dédier l’édition 2011 aux peuples iranien, tibétain, birman et ouighour. Pour nous en parler, Tran Dun g Nghi organisatrice de la marche parisienne

Lire la suite...

Entretien avec Rebiya Kadeer

Web Basis, 9 Septembre 2011
Par SYLVIE LASSERRE

La leader ouïghoure veut contraindre Pékin à accorder l’autodétermination à son peuple, minorité musulmane turcophone de la province chinoise du Xinjiang. Rencontre.

Lire la suite...

Chine: 20 Ouïghours tués dans les heurts au Xinjiang

RTBF, 19 Juillet 2011

Vingt personnes appartenant à la communauté ouïghoure, l’ethnie peuplant le Turkestan oriental, devenu le Xinjiang chinois, ont été tuées dans des heurts avec la police à Hotan, a rapporté mardi une organisation d’exilés ouïghours.

Selon les autorités chinoises, deux policiers et deux “otages”, ainsi qu’un nombre indéterminé d’assaillants ont été tués lundi lors de l’attaque d’un poste de police de cette ville.

D’après le Congrès mondial ouïghour, qui cite des sources au Xinjiang, les violences ont éclaté alors qu’un groupe de Ouïghours a tenté d’enlever des policiers afin de les échanger contre la libération de membres de leurs familles.

Durant les affrontements, les forces de sécurité chinoises ont battu à mort 14 manifestants et tué par balles six autres, tandis que quinze autres personnes ont été blessées, dont trois grièvement, précise cette organisation basée en Allemagne.

La capitale du Xinjiang, Urumqi, avait été secouée en juillet 2009 par des émeutes entre Ouïghours et Hans qui avaient fait au moins 200 morts et quelque 1700 blessés, selon des sources officielles.

Lire la suite...

Chine: au moins 4 morts dans l’attaque d’un poste de police au Xinjiang

Le Nouvel Observateur, 18 Juillet 2011

Au moins quatre personnes, dont un policier, ont été tuées lundi dans l’attaque d’un poste de police dans le Xinjiang, région du nord-ouest de la Chine, ont rapporté les médias officiels.

Parmi les quatre morts figurent un policier et un agent de sécurité ainsi que deux personnes prises en otage durant l’incident qui s’est produit dans la ville de Hotan, selon l’agence Chine Nouvelle, citant des sources au ministère de la Sécurité publique.

Chine Nouvelle a également indiqué qu’un nombre indéterminé d’assaillants avaient été tués quand la police a ouvert le feu, sans donner de précisions.

Les incidents se sont produits quand une foule a attaqué un poste de police, pris des otages et incendié le bâtiment, a ajouté l’agence précisant que la situation était désormais sous contrôle.

Selon le Congrès mondial ouïghour, installé en Allemagne, les incidents se sont produits après que la police eut refusé à un groupe de Ouïghours de pouvoir se rassembler pacifiquement.

“Des incidents se sont alors produits. La police a ouvert le feu. Treize personnes ont été arrêtées par la police et une a été grièvement blessée”, a indiqué à l’AFP le porte-parole, Dilxat Raxit, par téléphone.

Dans le groupe figuraient des femmes et des étudiants, a indiqué M. Raxit, qui a appelé la police chinoise à “respecter les revendications politiques des Ouïghours”, évoquant notamment les restrictions religieuses dans la ville de Hotan.

Lire la suite...

Mobilisation franco-turque pour les Ouïghours

Zaman France, 8 Juillet 2011

A l’occasion d’une manifestation à Paris rappelant le massacre des Ouïghours, ces musulmans chinois turcophones, de jeunes franco-turcs ont réaffirmé leur soutien à la cause ouïghoure, largement méconnue des Turcs.

Présents à la manifestation parisienne en faveur des Ouïghours, organisée dimanche dernier, de jeunes Turcs de France ont souhaité manifesté leur solidarité aux commémorations du deuxième anniversaire des répressions chinoises au Xinjiang, il y a deux ans. Sur les 8 millions d’Ouïghours vivant dans cette région de Chine, environ 10.000 auraient disparu pendant les émeutes qui ont éclaté dans la capitale (Urumqi) en juillet 2009, d’après les responsables du Congrès mondial ouïghour. « On est venu pour le Turkestan oriental, qui est l’un des premiers pays turcs » clame Veysel Egilmez, un jeune franco-turc de 17 ans qui porte le drapeau bleu frappé d’une étoile et d’un croissant blanc des Ouïghours. « Eux sont des Turcs du Turkestan et nous des Turcs de l’Anatolie » dit-il pour expliquer sa participation à ce rassemblement organisé par la communauté ouïghoure de France. « Ce sont des Turcs comme nous, on a le même sang » ajoute Veysel, qui n’hésite pas à montrer son attrait pour le nationalisme turc.

Lire la suite...