«La Chine cherche à arracher les Ouïghours» à l’islam

Zaman, 23 Juin 2015

La minorité ouïghoure, en proie à des persécutions de l’autorité centrale du gouvernement chinois, s’est vue interdite de pratiquer le jeûne de Ramadan. Obsédée par la crainte d’une autonomie sécessionniste de la part des Ouïghours, Pékin se dit prête à tout pour empêcher l’émergence d’un islam dans la péninsule occidentale de l’Empire du milieu.

Lire la suite...

Chine : les Ouighours toujours persécutés durant le Ramadan

TRT, 22 Juin 2015

Pékin refuse l’entrée des observateurs internationaux pour voir la situation sur place. Après l’interdiction de faire le jeûne aux fonctionnaires et aux étudiants, un festival de bière a été organisé dans une localité ouïghour durant le mois du Ramadan.

Lire la suite...

Egypte : Al-Azhar critique l’empêchement par Beijing des Ouïghours d’accomplir le jeûne du Ramadan

StarAfrica, 21 Juin 2015

Al-Azhar, plus haute référence de l’Islam sunnite en Egypte, a critiqué l’empêchement par la Chine de la minorité musulmane des Ouïghours d’accomplir le jeûne du Ramadan. « Al-Azhar rejette toutes les formes de répression contre les Ouïghours musulmans en Chine », a-t-il écrit dans un communiqué rendu public vendredi au Caire.

Lire la suite...

Chine : interdiction de ramadan pour les Ouïghours

Le Journal International, 20 Juin 2015

Les autorités chinoises ont interdit, une fois de plus, le traditionnel jeûne du ramadan dans la région de Xingiang, où vivent plus de 10 millions de mulsulmans Ouïghours. « Les lieux de restauration seront ouverts normalement pendant le ramadan » indique le site officiel de la province de Xingiang.

Lire la suite...

La Chine restreint l’observance du Ramadhan dans le Xinjiang

Radio Algérienne, 18 Juin 2015

Les autorités Chinoises ont fortement restreint les possibilités pour les Musulmans de la région du Xinjiang, de pratiquer le Ramadhan, des mesures dénoncées par une ONG basée à l’étranger. Les restaurants ont, ainsi, reçu ordre de continuer à rester ouverts sur instructions d’avis publiées par divers sites gouvernementaux.

Lire la suite...

La Chine restreint l’observance du ramadan

Le Figaro, 18 Juin 2015

Les autorités chinoises ont fortement restreint pour les musulmans de la région du Xinjiang (nord-ouest) les possibilités de faire le jeûne du ramadan, des mesures dénoncées par une ONG basée à l’étranger. Les restaurants ont notamment reçu pour consigne de continuer à fonctionner normalement, selon des instructions publiées par divers sites gouvernementaux.

Lire la suite...

Ramadan 2015 : le gouvernement chinois accentue les restrictions religieuses pour les ouïghours

Ajib, 18 Juin 2015

Voilà que nous entamons un nouveau mois de Ramadan, et comme les années précédentes, le peuple ouïghour, minorité musulmane située dans la région nord ouest du Xinjiang, en Chine, est confronté aux restrictions et aux interdictions religieuses.

Lire la suite...

La Chine restreint l’observance du ramadan dans la région du Xinjiang

L’Orient Le Jour, 17 Juin 2015

Les autorités chinoises ont fortement restreint pour les musulmans de la région du Xinjiang (nord-ouest) les possibilités de faire le jeûne du ramadan, des mesures dénoncées par une ONG basée à l’étranger. Les restaurants ont notamment reçu pour consigne de continuer à fonctionner normalement, selon des instructions publiées par divers sites gouvernementaux.

Lire la suite...

Pékin interdit le jeûne du ramadan dans le Xinjiang

Medias24, 17 Juin 2015

Les autorités chinoises interdisent le jeûne du ramadan dans une partie de la province du Xinjiang à l’ouest du pays, habitée par une importante minorité ouïghoure, indique le quotidien The Independent. Selon la presse britannique qui rapporte l’information ce mercredi, les autorités ont demandé aux musulmans de la province de ne pas observer le jeûne.

Lire la suite...

Comment le régime chinois isole le peuple Ouïghour

Epoch Times, 14 Juin 2015

Récemment, les autorités municipales de Yining, ville de la province du Xinjiang située à l’extrémité ouest de la Chine, ont adressé une notification aux 440 000 habitants, leur demandant de remettre leur passeport au Bureau local de la Sécurité publique.

Lire la suite...